Assemblée Générale Ordinaire 2017 du GEDA 08

AG 2017 GEDA 08 - PrésentsLundi 3 Avril 2017 s'est tenue l'Assemblée Générale 2017 du GEDA 08. Celle-ci s'est déroulée en présence de Bernard MAILLIU, Président du GEDA 08, Fabian PILARD, secrétaire du GEDA 08 et représentant l'association FLaP, Antoine PARTIGIANONI, trésorier du GEDA 08 et Président des Maraîchers d'Arduina, Joaquim CARVALHO, délégué départemental de la Fédération des Centres Sociaux, Alain DEMOULIN, Président de la Ligue de l'Enseignement des Ardennes, Régis DEPAIX, Président du SIRAE, Stéphane FAYTRE, directeur du SIRAE, Rémy MONDI, associé-salarié d'iMAUGIS, Benoît STROEYMEYT, directeur de la Maison de la Nature de Boult-aux-Bois, Jean Michel PLACET, directeur du GEDA 08, Sabine CASTELLO-MARCHANT, responsable administrative du GEDA 08, Jonathan DÉMOULIN, graphiste et chargé de communication du GEDA 08 et Samuel CABART, commissaire aux comptes.

 

Cette AG fût l'occasion de dresser le bilan de l'année 2016. D'abord, il a été rappelé, comme initialement lors de l'anniversaire organisé fin Novembre 2016 pour marquer les 10 ans du GEDA 08, qu'en dix ans d'activité, le GEDA a recruté 218 salariés mis à disposition de 85 adhérents différents et ce sur près de 30 métiers.

 

AG 2017 - GEDA 08 - HistogrammeL'année 2016 à proprement parler a été marquée par un volume d'activité important et par la poursuite de la vocation du GEDA à développer l'activité sur le territoire, notamment par la continuation du partenariat avec la Ligue de l'Enseignement dans le cadre du Dispositif Mutualisé de Compétences de l'animation et du sport (DMC).

Ainsi, en dehors des actions spécifiques, le GEDA représentait 43 salariés pour lesquels on note une légère baisse du nombre d'ETP malgré une augmentation des CDI (qui avaient subi une baisse significative en 2015).

Par ailleurs, le DMC constitue toujours une action spécifique occupant une part très importante de l'activité avec 54 salariés. Indicateur de satisfaction à noter, les postes impliqués dans le DMC ont vu une forte augmentation du nombre d'ETP, ainsi que du volume horaire hebdomadaire qui atteint 27,56h en 2016 (soit +50% depuis 2014).

AG 2017 GEDA 08 - J-M. PLACET, B. MAILLIU, F. PILARD

Enfin, l'Action Référent de Parcours, consolidée cette année, a permis l'accompagnement de 98 personnes (dont 39 femmes) sur 108 vues. Toutefois, il a été regretté que l'accompagnement ne puisse pas être davantage croisé avec l'activité du GEDA (seule une personne embauchée par GEDA).

 

Côté formations, l'année passée fût moins importante, quantitativement, que 2015, ce qui n'a pas empêché pour autant un lourd travail administratif à certaines périodes: avec un budget de 76 000€ (dont 76% dédiés aux emplois du DMC), 39 formations qualifiantes et 53 techniques ont été financées.

 

Le bilan financier 2016, quant à lui, se montre satisfaisant avec une stabilité des créances et de la trésorerie et un exercice excédentaire de près de 8000€.

 

Plus anecdotiquement, l'année 2016 a également été marquée de mouvements au sein de l'équipe des permanents du GEDA qui a vu le départ de Gwendoline CHEVRIER du Pôle administratif et d'Hugues ISSAD du Pôle comptabilité. Jean-Michel PLACET et Sabine CASTELLO-MARCHANT, figures historiques du GEDA 08, ainsi qu'Edwige BAUDIER (Pôle comptabilité) et Jonathan DÉMOULIN (Pôle communication) ont eu le plaisir d'accueillir Laura LEBEL et Laura DEMASSIEUX pour remplacer respectivement les deux postes vacants. Dès lors, l'équipe s'est renforcée dans un fonctionnement à 4 ETP.

 

AG 2017 GEDA 08 - B. MAILLIU - F. PILARDAu cours de l'AG, les souhaits et autres feuilles de route pour 2017 ont été distillés. Ainsi, si le Président Bernard MAILLIU a réitéré sa motivation à représenter le groupement d'employeurs, il a néanmoins déploré que le Conseil d'Administration soit numériquement réduit à son minimum et que la présidence qu'il occupe actuellement ne le soit pas par un adhérent employeur.

Par ailleurs, 2017 doit permettre au GEDA 08 de conforter les travaux engagés antérieurement avec les trois autres GEDA de l'ex-région Champagne-Ardenne et développer également ses relations avec les groupements présents dans la nouvelle région Grand Est.

Il devra enfin être aussi question de renforcer l'activité du GEDA et l'adapter aux besoins du territoire en élargissant son nombre d'adhérents et la diversité des projets accompagnés, pour partie en envisageant l'ouverture au secteur marchand de l'ESS.